Archives mensuelles : mai 2021

Workshop international : « Mutations et usages du martyre politique », Casa de Velázquez – Madrid – 14 et 15 juin 2021

Organisation : Pierre-Marie Delpu (Casa de Velázquez-EHEHI) – pierre-marie.delpu@casadevelazquez.org

Résumé

            Des révoltes et révolutions des premières décennies du XIXe siècle aux violences de masse du XXe siècle, la période contemporaine est marquée par la récurrence et la superposition des expériences du martyre politique. En se centrant sur la partie occidentale de l’Europe du Sud – Espagne, Italie, Portugal, France –, ces deux demi-journées d’études se proposent de saisir les usages sociaux et politiques que ces figures ont occasionnés. Elles entendent pour cela replacer le martyre politique au sein de questionnements d’histoire et de sciences sociales sur le dialogue entre le politique et le religieux, sur les processus de politisation, sur les régimes mémoriels.

Programme

Lundi 14 juin 2021 – 15h-18h

 15h : Luis González Fernández (Casa de Velázquez-EHEHI) : Ouverture des travaux

15h10 : Pierre-Marie Delpu (Casa de Velázquez-EHEHI) : Introduction

Session 1 : Figures du martyre politique au XIXe siècle

Présidence et discussion : Raquel Sánchez (Universidad Complutense)

15h30 : Francisco Javier Ramón Solans (Universidad de Zaragoza) : Mártires terrenales. Religión, política y secularización en el surgimiento de una nueva forma de culto público

 15h50 : Pierre Géal (Université Grenoble Alpes) : La dimension religieuse des hommages aux martyrs de la liberté durant le Triennat Libéral

 16h10 : Discussion

16h25 : Pause

 16h45 : Silvia Cavicchioli (Università degli Studi di Torino) :  Mémoires publiques des martyrs politiques du Risorgimento italien

 17h05 : Bruno Dumons (CNRS UMR 5190 LARHRA) : Les martyrs de la Contre-Révolution. Culte et mémoire dans le catholicisme français (XIXe-XXe siècles)

17h25 : Vincenzo Scamardella (Aix-Marseille Université) : De la figure laïque à l’entité miraculeuse. Les récits de vie de José Thomas de Sousa Martins et leurs socialisations (fin XIXe-début XXe siècle)

17h45 : Discussion.

 

Mardi 15 juin 2021 – 9h30-13h

 Session 2 : XXe siècle

Présidence et discussion : Jesús Casquete (Universidad del País Vasco)

9h30 : Silvia Sonetti (Università degli Studi di Salerno) : ¿Ciudad mártir del Risorgimento? El mito de Pontelandolfo

 9h50 : Zira Box (Universidad de Valencia) : Herramientas de análisis para interpretar el martirio político en las dictaduras del siglo XX

 10h10 : Xosé-Manoel Núñez Seixas (Universidad de Santiago) : ¿Dictadores o mártires en la memoria? Pétain, Mussolini y otros casos europeos.

10h30 : Discussion

10h50 : Pause

11h10 : Amy C. King (University of Bristol) : « We die everywhere for Italy »: Building Consensus for Empire through Transnational Commemoration of Fascist Martyrs

 11h30 : Charlotte Moge (Université Jean Moulin Lyon 3) : Victimes de la mafia, martyrs de la République : construction mémorielle et renouvellement identitaire

 11h50 : Discussion

12h10 : Remarques conclusives et perspectives pour la publication

Appel à communications – Colloque de la Société de Démographie Historique 4 et 5 Novembre 2021 Campus Condorcet : « Entre l’enfance et l’entrée en vie adulte. Normes et pratiques dans les sociétés médiévales, modernes et contemporaines »

La période qui s’étend entre la fin de l’enfance et l’entrée dans la vie adulte recouvre des réalités et des expériences diverses selon les périodes, les régions et les groupes sociaux. Cette plasticité explique la difficulté à la saisir dans ses dimensions les plus diverses. Aussi, même si quelques travaux s’y sont penchés dans une perspective globale ou plus ciblée, le terrain reste largement à défricher pour comprendre les évolutions de ses configurations dans différents espaces sociaux, historiques et géographiques.

La Société de démographie historique a décidé de consacrer un colloque à cette période si particulière en l’ouvrant à plusieurs disciplines et périodes. Trois fils rouges ont été définis qui fournissent autant de pistes possibles, sans pour autant que ce cadre entende contraindre les propositions.

1/ Nommer et contrôler

Il est bien difficile de nommer cette période de la vie qui s’étend de la fin de l’enfance jusqu’à l’entrée dans la vie adulte. La question du vocabulaire employé qui varie selon les périodes et les lieux et selon les chercheurs ou les disciplines mérite d’être posée. Pouvons-nous parler de «jeunes», de «grands enfants», d’«adolescents», de « teenagers » et dans quels contextes ?

Quels critères individuels (qualités, compétences) sont décisifs, selon les sociétés, pour qu’un individu soit classé dans ces catégories d’âge ? Sur la base de quels savoirs, quels discours, quelles légitimations ?

L’appartenance à ces catégories d’âge intermédiaire entraîne des droits et devoirs nouveaux pour les individus concernés. Des codes, des normes de comportements sont imposés à plusieurs niveaux par des institutions qui constituent autant de règles avec lesquelles les « adolescents » des deux sexes doivent composer. Quels sont-ils ?

2 / Franchir les seuils et s’affranchir des codes

Pour autant, ces règles ne sont pas figées une fois pour toutes et il apparaît opportun de repérer la manière dont les jeunes s’en affranchissent. Les seuils sont ici polysémiques : qu’il s’agisse de franchir les étapes de la vie, d’accélérer le passage à l’âge adulte ou de le freiner ; qu’il s’agisse aussi de s’affranchir des cadres familiaux et sociaux pour franchir des frontières ; ou encore qu’il s’agisse de gagner son autonomie par des stratégies individuelles ou collectives. Quels facteurs favorisent cette agentivité des jeunes gens et jeunes filles, cette capacité à s’affranchir des codes sociaux et des règlesimposées ? Quel est l’impact de cette remise en question sur leur position sociale ? Il convient de réfléchir aux conditions du passage d’une situation donnée vers une autre. Étant donné qu’ils et elles sont aussi acteurs de ce passage, cela amène à revoir les règles qui leur sont imposées. C’est donc l’affranchissement des cadres sociaux tels qu’ils sont construits pour contrôler cette période de la vie qui sera l’objet de questionnement

3 / Composer avec les imprévus et les ruptures

Les cadres avec lesquels le jeune doit composer sont aussi susceptibles de basculer en fonction d’événements extérieurs qui « perturbent » sa trajectoire attendue. On pense au décès des parents, aux problèmes familiaux, à la précarité économique, aux épidémies, guerres et conflits qui peuvent survenir ; le changement des conditions de vie bouscule « l’ordre des choses ». Dans cette section, c’est moins l’individu acteur de sa trajectoire que la manière dont il ou elle est contraint de faire face à des événements perturbateurs qui méritera d’être observée. Quelles sont les conséquences de ces ruptures sur les parcours de vie adolescents, quelles ressources parviennent-ils/elles ou non à mobiliser pour faire face à ces imprévus ?

Calendrier et modalités pratiques

Les propositions de communications (titre, résumé d’une page maximum, bref CV) devront parvenir en français, ou en anglais, en italien, en espagnol aux organisateurs avant le 13 juin 2021 à l’adresse : colloqueSDH2021@gmail.com

Elles seront examinées et évaluées par les organisateurs du colloque, faisant fonction de comité scientifique. La sélection des communications sera indiquée aux proposants avant la fin mai 2021.

Les communications pendant le colloque pourront se faire en français, anglais, italien, espagnol et devront être accompagnées d’un powerpoint dans une autre langue pour une meilleure compréhension générale.

Institutions mobilisées

Société de Démographie Historique, Institut de Démographie de l’Université de Paris (IDUP / Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), Centre Roland Mounier (Sorbonne Université)

Comité d’organisation et comité scientifique

Virginie De Luca Barrusse, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Richard Marcoux, Université Laval (Québec)
Anne-Françoise Praz, Université de Fribourg (Suisse)
Isabelle Robin, Sorbonne université

Ilaria Taddei, Université de Grenoble Alpes

Contact : colloqueSDH2021@gmail.com